"Livres et Vous" : Le blog

Bonjour et bienvenue chez « Livres et Vous »

Un avis sur les livres, des rencontres à partager, des nouveautés à faire découvrir ou des activités de "Livres et Vous" à commenter ?
bonne visite et à vos claviers !

Au Pays des Contes : seconde séance

PhotosPosted by Habit-Livres 24 Jan, 2016 18:04
Au pays des contes : seconde séance avec "Livres et Vous"

La première séance du projet "Contes et multiculturalités" s'est terminée sur des notes joyeuses. Chacun a pu découvrir de nouveaux contes, les étapes du conte et s'essayer à la création d'un conte collectif en laissant libre cours à son imagination.

Les différentes classes de 1ère primaire de l'Ecole Notre-Dame-de-Messines ont choisi pour la suite un chemin précis et différent. Chacune d'elles vise la théâtralisation des contes qui seront créés, mais les chemins varieront.

En effet, chacun ayant ses points forts, "Livres et Vous" tient à privilégier une réelle collaboration avec les institutrices, ce qui a conduit tout naturellement à l'élaboration d'un projet commun où chacun tiendrait le rôle dans lequel il se sent le mieux et auquel il tient.
Ainsi, certaines institutrices aspiraient à s'occuper elles-mêmes de l'écriture des contes ou de la théâtralisation.
Le point de départ a été lancé et l'animatrice de "Livres et Vous" a donc envoyé ses notes concernant l'une des classes pour que l'institutrice de 1ère D puisse continuer la réappropriation des contes avec sa classe. C'est elle qui écrira avec ses élèves le texte et le contenu du spectacle.
Pour l'aider, j'ai renvoyer le programme de notre collaboration, les étapes des deux contes abordés et les modifications qui avaient déjà été apportées par les élèves.
Des livres documentaires et des images sur les deux pays concernés (la Roumanie et le Costa Rica) ont également été prêtés pour enrichir l'inspirations des enfants.


Pour les 3 autres classes, le chemin sera différent :


1ère A

J'ai retrouvé la classe de 1ère A pour aborder la réappropriation des 2 contes qui avaient été abordés lors de la première séance.
L'un des contes venait d'Afrique (Nigéria plus exactement), l'autre du Japon.

Vu le nombre d'élèves ayant choisi le conte venant du Japon, nous avons choisi de faire 3 groupes différents.
Nous avons reparlé des étapes du conte et des moments clés, de façon ludique nous avons regardé un atlas puis les groupes se sont reformés et séparés pour aborder le programme du jour.

Le 1er groupe s'est documenté (2 par 2) sur le Nigeria et l'Afrique en général, puis a consulté des livres de contes africains ou se déroulant en Afrique noire.



Le deuxième et troisième groupe a consulté des ouvrages différents sur le Japon et l'Asie. Des ouvrages de contes ont également été proposés.
De quoi se plonger dans la culture et les paysages de ces régions.



Une fois que chacun a pu explorer l'univers du pays et du continent auquel se rattachait son conte, il a fallu se souvenir des étapes du conte qui avait été choisi.
Ils ont pu constater les difficultés qu'ils rencontraient à se rappeler de tout, mais également la difficulté d'écouter ou de s'exprimer au sein d'un groupe. Au final, ils ont pu déceler l'intérêt de la coopération : il y a plus dans 6 têtes que dans 1.
Nous avons abordé le fait que toute l'équipe gagne si l'un d'entre eux se souvient de toute l'histoire, il ne s'agit aucunement d'une compétition entre eux, pas de gagnant ou de perdant.
Les émotions qu'ils ont traversées durant ce moment-là seront retravaillées ultérieurement lors de la théâtralisation du conte.

L'étape suivante fut de se réapproprier l'histoire, en réinventer une ou l'étoffer de détails, tout en ne trahissant ni le schéma narratif du conte ni ce qu'il voulait dire (faire passer comme message).
Cette étape fut un peu laborieuse, les égos s'entre-choquant parfois, les imaginaires s'affrontant... Là encore il a fallu conjuguer les imaginaires et leur proposer de les additionner, au lieu de les opposer.


Certains groupes ont eu plus de difficultés à avancer, mais il s'agit pour chacun d'avancer à son rythme et de respecter chaque membre du groupe dans lequel il est.

Les différents groupes ont alors été se rasseoir et, un à un, nous ont exposé leur ébauche d'histoire.
Pour les aider, je répartissais la prise de parole, relançais les idées qu'ils m'avaient soumises ou faisais l'arbitre lorsque les autres groupes voulaient inventer à leur place.
On a appris à écouter, aider l'autre en le soutenant (de réels "supporters" sont nés dans cette classe) et découvrir les imaginaires de chacun.

L'autre rôle qui m'incombait était de prendre note de tout ce qu'ils racontaient de manière à garder une trace de leurs récits/contes.
Pour la suite, l'institutrice travaillera avec ses élèves l'écriture réelle du conte et je les retrouverai pour la théâtralisation.
Ils auront alors déjà pensé au décor et aux dialogues.
J'ai laissé à la classe les ouvrages documentaires et enverrai mes notes à l'institutrice.

1ère B

L'institutrice avait demandé que nous écrivions un nouveau conte. Vu le nombre d'élèves, il était certain qu'il faudrait idéalement 3 groupes différents.
Après que nous ayons refait connaissance et que nous nous soyons souvenus des découvertes faites lors de la première séance, de ce que nous avions déjà réalisé collectivement et de ce que nous allions faire ensemble, la phase de choix des univers a pu commencer.

Ils l'ont appelée : l'exposition.


Chacun à son rythme a déambulé parmi les univers proposés, les uns regardant seul, les autres à plusieurs. La consigne était claire : on le fait en silence et on ne dit pas aux autres le monde qui nous plaît.
Ils ont réussi à respecter tant bien que mal cette consigne et les groupes ont pu être composés en fonction de ce que chacun avait choisi, ou presque.
Il ne fallait que 3 groupes...et surtout, on ne pouvait pas être seul dans son équipe, dès lors certains ont dû modifier leur choix.
L'ambiance était joviale et tous rivalisaient d'idées... Il ne restait qu'à les canaliser et faire participer chacun d'entre eux.


Par équipe, ils ont découvert les étapes du conte, décrit leur univers et leur héros. L'histoire s'écrivait pas à pas... L'institutrice et moi-même passions dans les différents groupes pour régler les petits conflits et écrire les histoires qui s'inventaient.


Les différents contes ont été écrits...la prochaine étape pour cette classe sera de les transformer en pièce de théâtre. Cela ils l'ont bien compris et certains débattaient déjà, lors de l'écriture, du personnage qu'ils voulaient incarner. J'ai laissé les documentaires relatifs à certains univers afin qu'ils puissent s'en inspirer pour les décors.
Ensuite on théâtralisera ce conte en vue de la représentation.

Le travail en groupe, le respect des idées de chacun et de la personnalité de chacun, l'écoute mutuelle...furent autant de thématiques abordées durant cet exercice.


1ère C

Dans la troisième classe de cette journée, il était question également d'écrire des contes. La méthode était la même, même si je n'ai évidemment pas reproposé les mêmes univers.
Par contre, une troisième séance sera prévue pour transformer ces contes en histoire théâtralisable et la mise en scène sera prise en charge par l'institutrice, elle-même comédienne.

Dans cette classe, nous n'avons pas pu terminer de manière optimale l'écriture des contes (sauf pour un des groupes) mais l'institutrice a reçu mes notes le soir-même afin qu'elle puisse les "retravailler" avec les élèves dès le lendemain matin. Les documentaires sont également restés en classe.

Quelques images de cette animation :


Au terme de cette journée, 6 contes ont été créés et presque finis... Ce fut un réel moment de partages, alors merci à tous et à chacun.

à bientôt pour la troisième séance de création.

"Livres et Vous"



  • Comments(0)//blog.livresetvous.be/#post121